Parcours Innovation Biomédicale et Pharmaceutique (IBP)

En plus des enseignements du tronc commun à Janson de Sailly, le parcours IBP propose un complément de formation en chimie, en sciences de la vie et mise résolument sur les stages et les apprentissages par projet pour permettre à chacun de développer les compétences indispensables à de futurs scientifiques.

Les enseignements qui constituent les blocs scientifiques de spécialité du parcours IBP se déroulent à l’Université Paris Cité et correspondent, pour la plupart, à des UE de la Licence de Sciences Biomédicales. Le parcours IBP comprend, en outre, des apprentissages par projets durant les trois années de formation et des stages en laboratoire en deuxième et troisième année qui constituent le socle de compétences scientifiques.

En dernière année, des enseignements à choix permettent aux étudiants de prendre  trois itinéraires en fonction de leur projet de poursuite d’études : chimie, sciences du vivant, sciences pharmaceutiques.
🎓 Les étudiants qui valident la troisième année du parcours IBP obtiennent la Licence de Sciences Biomédicales de l’Université Paris Cité.

Une place importante accordée au développement de compétences

Chaque année du parcours IBP comprend un bloc d’apprentissages actifs (apprentissages par projets et stages) qui permet à chacun de développer des compétences indispensables à de futurs scientifiques. Toutes ces activités sont évaluées selon un référentiel de compétences qui permet d’apprécier et de certifier les savoir-agir des étudiants en termes de démarche scientifique, de communication scientifique et de conduite de projet scientifique.

Des projets transdisciplinaires par équipes

Les apprentissages par projets sont des activités par équipes de 4 à 5 étudiants qui correspondent à de véritables challenges d’ingénierie et/ou de recherche s’étendant sur plusieurs mois. Les étudiants sont amenés à réaliser des piles à combustible microbiennes (Projet π, Semestre 1), à optimiser les conditions de culture de microalgues pour en extraire certains composés (Projet μ, Semestre 2), à réaliser des dispositifs de monitoring de fermentation (Projet β, Semestre 3) tout en relevant à chaque fois des défis d’ingénierie nécessitant d’utiliser ou d’acquérir de nouvelles connaissances. De la modélisation mathématique à la gestion de projet, en passant par l’informatique, l’ingénierie physique, les biotechnologies, la chimie, ces projets font tous appel à de multiples connaissances et savoir-faire dans différentes disciplines et laissent une large place à l’imagination et au travail en autonomie.

Des stages en laboratoire ou en entreprise

Les stages, obligatoires en L2 (4 semaines) et en L3 (7 semaines), peuvent être réalisés en laboratoire ou en entreprise, en fonction des projets de poursuite d’études et professionnels des étudiants.

Une spécialisation progressive, plusieurs itinéraires possibles

Des enseignements à choix (UE électives), adossés à la recherche, sont proposés aux étudiants du parcours IBP dès le deuxième semestre de la deuxième année. En troisième année, les étudiants peuvent opter pour des enseignements de chimie (itinéraire CHIM) ou des enseignements de biologie humaine (itinéraire BIO) et ainsi donner une coloration à leur formation scientifique en fonction de leur projet de poursuite d’études. Les étudiants ont également la possibilité de suivre un itinéraire PHARMA avec des UE spécifiques en troisième année qui permet d’entrer dans le cursus des études de pharmacie à l’issue du CPES.

Discipline 1ère année de
CPES
1ère année de
CPES
1ère année de
CPES
Total
Mathématique – informatique 130h (13 ECTS) 120h (12 ECTS) 50h (5 ECTS) 300h*
Physique 60h (6 ECTS) 70h (7 ECTS) 50h (5 ECTS) 180h*
Chimie 70h (7 ECTS) 80h (8 ECTS) 30h (3 ECTS) 180h*
Sciences de la Vie et de la Terre 110h (11 ECTS) 70h (7 ECTS) 20h (2 ECTS) 200h*
Humanités 40h (4 ECTS) 40h (4 ECTS) 15h (1,5 ECTS) 95h
Anglais 40h (4 ECTS) 40h (4 ECTS) 15h (1,5 ECTS) 95h

Le parcours IBP propose des apprentissages par projets en L1, L2 et L3 et des UE spécifiques spécialement conçues pour le CPES en plus des UE mutualisées avec la Licence de Sciences Biomédicales de l’université Paris Cité. L’organisation du cursus laisse le temps aux étudiants de choisir leurs disciplines principales de dernière année.

Enseignements de spécialités du Parcours IBP
1ère année de CPES (15 ECTS) 2ème année de CPES (18 ECTS) 3ème année de CPES Spécialisation Biologie
42 ECTS
3ème année de CPES Spécialisation Chimie
42 ECTS
  • UE Compétences scientifiques
    L1 : apprentissages par projets (15 ECTS)
  • UE Compétences scientifiques L2 : apprentissages par projets et stage en laboratoire (9 ECTS)
  • UE Spectroscopie (3 ECTS)
  • UE Dynamique Cellulaire (3 ECTS)
  • UE Biochimie N1
    ou Sciences Cognitives N1 (3 ECTS)
  • UE compétences scientifiques L3 : apprentissages par projets et stage en laboratoire (12 ECTS)
  • UE Statistique numérique et analyse de données (3 ECTS)
  • UE Biologie Humaine N1 : microbiologie et immunologie (6 ECTS)
  • UE Biochimie N2 ou Sciences Cognitives N2 (6 ECTS)
  • UE TP Biologie (3 ECTS)
  • UE Biologie 6 ou UE Biologie 7 ou Sciences Cognitives N3 -Ergonomie (9 ECTS)
  • UE Signalisation Cellulaire (3 ECTS)
  • UE Compléments Maths et Physique (facultatif)
  • UE compétences scientifiques L3 : apprentissages par projets et stage en laboratoire (12 ECTS)
  • UE Statistique numérique et analyse de données (3 ECTS)
  • UE Chimie 5 : chimie organique (6 ECTS)
  • UE Chimie 6 : chimie inorganique, électrochimie, états physiques de la matière (6 ECTS)
  • UE TP Chimie (3 ECTS)
  • UE Chimie 7 : chimie organique, bioorganique (9 ECTS)
  • UE Chimie verte (3 ECTS)
  • UE Compléments Maths et Physique (facultatif)
Projets pluridisciplinaires : 150h Chimie + 30h
Sciences de la Vie + 50h
Projets pluridisciplinaires : 90h
Stage recherche : 4 semaines
Sciences de la Vie + 203h
Maths + 35h
Projet pluridisciplinaire : 40h
Stage recherche : 6 semaines

Chimie + 204h
Maths + 35h
Projet pluridisciplinaire : 40h
Stage recherche : 6 semaines

La première année du parcours IBP

Un important volume d’enseignements de tronc commun

La part des enseignements de tronc commun à Janson de Sailly est relativement importante en première année de CPES (75% du volume des cours). Le tronc commun, relativement équilibré en ce qui concerne les disciplines scientifiques (mathématiques-informatique 5 heures/semaine, physique 2,5 heures/semaine, chimie 3,5 heures/semaine, sciences de la vie et de la Terre 4 heures/semaine) comporte aussi des enseignements en Humanités (français-philosophie) et d’anglais (1,5 heures/semaine).

Une UE d’une année à l’université

L’UE « Compétences scientifiques » comporte deux apprentissages par projet d’un semestre chacun :

  • Le projet π qui consiste à construire et améliorer des piles à combustible microbiennes
  • Le projet µ qui consiste à optimiser la culture de microalgues pour en extraire des molécules naturelles.

Les projets π et µ qui correspondent à des situations authentiques de recherche sont réalisés par équipes de 4 à 5 et permettent d’acquérir et de développer des compétences de scientifique (résolution de problème par une approche scientifique, communication, gestion de projet scientifique).

La deuxième année du parcours IBP

Une augmentation du volume des cours à l’université

Le volume des enseignenemnts à l’université augmente en deuxième année de CPES même si le tronc commun, à Janson de Sailly est encore important (70% du volume des cours)

Plusieurs UE de spécialité à l’université

  • UE – Compétences scientifiques : Cette UE comprend deux apprentissages par projet et un stage de 4 semaines en laboratoire (juin).
    Comme en première année, les deux projets de deuxième année correspondent à des situations authentiques de recherche, se réalisent par équipes et permettent de développer des compétences de scientifique (résolution de problème par une approche scientifique ; communication ; gestion de projet):

     

    • Projet β : développement d’un dispositif de suivi de fermentation par C. cerevisiae (biochimie, ingénierie physique, modélisation mathématique, informatique)
    • Projet δ : projet microfluidique ou projet analyse chimique, au choix.

La formation scientifique est complétée par les UE du socle scientifique de spécialité à l’université.

    • UE – Spectroscopie S3 :
    • UE – Trafic et dynamique cellulaire S4 :
  • Responsable de l’UE : Damien Carrel
  • Contenu et objectifs :
  • Cette unité d’enseignement est focalisée sur la compartimentation de la cellule eucaryote et sur les processus intracellulaires permettant son fonctionnement. Elle permettra en particulier de comprendre les processus de trafic intracellulaire et de dynamique membranaire à la fois conventionnels et non-conventionnels. Les thèmes abordés seront : membranes et compartimentation cellulaire, transport des protéines dans les membranes et les organites, trafic vésiculaire (maintenance de la compartimentation, voies de sécrétion, transport de l’appareil de Golgi vers les lysosomes, endocytose et turn-over de la membrane, membranes et polarité cellulaire, voies de dégradation dans la cellule (lysosomes, autophagie, ubiquitination, protéasome).

UE au choix :

    • UE – Biochimie niveau 1 S4 :
  • Responsable de l’UE : Marie-Agnès Sari
  • L’UE « Biochimie, niveau 1 » correspond à une partie des enseignements de  l’UE « Biochimie 4 : biochimie et biologie moléculaire (SA04U050) » de la Licence de Sciences Biomédicales
  • Contenu et objectifs :
  • Cette unité d’enseignement aborde certaines des bases élémentaires de la biochimie des protéines. Les cours, TD et TP proposés ici sont organisés autour de trois grands chapitres :  le génie génétique et l’ingénierie des protéines, la structure tridimensionnelle des protéines et la relation structure fonction des protéines.
    • UE – Sciences cognitives 1 S4 :
  • Responsable de l’UE : Thérèse Collins
  • L’UE « Sciences Cognitives 1 » correspond à une partie des enseignements de  l’UE Sciences cognitives (1), ergonomie (1) et physiologie (2) (SA04U070) de la Licence de Sciences Biomédicales (52h, 6ECTS).
  • Contenu et objectifs :
  • Cette unité d’enseignement transdisciplinaire vise à permettre aux étudiants de mieux comprendre et analyser l’esprit humain, en adoptant la démarche scientifique. Le cours consiste en une introduction générale sur les sciences cognitives puis un focus sur les méthodes expérimentales utilisées pour étudier le fonctionnement cognitif et cérébral, en particulier la psychophysique, la théorie de détection du signal et les principales techniques d’imagerie cérébrale.

La troisième année du parcours IBP

En cours de construction.

Les débouchés

Les étudiants diplômés du CPES pourront candidater en master à l’Université Paris Cité ou dans d’autres universités. Ils pourront également se porter candidat en école d’ingénieur par la voie universitaire, à l’issue d’épreuves spécifiques (épreuves GEI-Univ, concours B des écoles d’agronomie, etc.) et/ou sur dossier et entretien. Le parcours IBP doit permettre de candidater, en particulier, à des formations de chimie (masters et écoles de chimie), des formations en sciences de la vie et environnement (masters et écoles) et à toutes autres formations nécessitant la maîtrise d’un large socle de de connaissances et de compétences scientifiques :

Master BioMedical Engineering / Master Frontiers in Chemistry / Master Cogmaster / Master Tox.

Ecoles

Entrée par la voie universitaire (dossier et/ou épreuves spécifiques)
Ecoles d’ingénieurs
« généraliste » et dans
les domaines de l’agronomie, des sciences de la vie, de la santé, de l’environnement, de la chimie

Ecole d’Ingénieur Denis Diderot
Écoles d’ingénieur en agronomie
Écoles de chimie
Écoles d’ingénieur généralistes

Autres écoles            

CPES
(Licence)

Masters

Domaines de la chimie et des sciences de la vie et de la santé

Master Bio Medical Engineering
Master Toxicologie / Écotoxicologie
Master Frontiers in Chemistry
Master Ergonomie
Masters mention Gestion de l’Environnement